«C’était magique ! L’expérience globale même davantage que la victoire sportive».

  Mathilde Vinet est la grande gagnante de la 2ème édition du HMDS Fuerteventura. Pour nous, elle revient sur son aventure ainsi que sa victoire.

Depuis son plus jeune âge, Mathilde, 27 ans, a fait du monde qui l’entoure son terrain de course. Entourée de ses frères et de ses amis, elle courait dans sa maison, son jardin ou encore dans la cour de l’école. Mais c’est sa première inscription en club d’athlétisme en 2013 qui marquera le début de son investissement dans la course à pied.

 

«En général, je fais 4 sorties course à pied par semaine : deux ou trois entraînements qualitatifs et le reste en footing». Etant une adepte de l’entraînement croisé, elle ajoute à cela du vélo, de la musculation, de la natation, de l’escalade, etc. … selon l’envie et le besoin !

 

Mathilde court aussi bien le 3000m sur piste que le trail moyen (20-30km). Plus à l’aise sur les distances moyennes, elle s’est pourtant lancé le défi en 2018 de courir le HMDS Fuerteventura. 120km, 3 étapes, 4 jours, le tout en autosuffisance alimentaire. «Quand j'ai découvert le principe de la course, cela m'a tout de suite fait sourire. Cela promettait une belle aventure» !

 

 

«Avant la course, j’étais concentrée sur ma préparation physique, élaborée avec soin par mon entraîneur Jean-Jacques Minne, et matérielle, pour laquelle l’expérience d’un ami finisher du MDS à deux reprises, Christophe Perrot, m’a été très précieuse».

 

Si précieuse qu’au fur et à mesure de la course, Mathilde va prendre la tête du classement ! «Pendant la course, j’étais à la fois dans ma bulle – à me remémorer les conseils de Jean-Jacques, de Christophe, et d’autres amis traileurs – et à l’écoute de mon corps et de mon environnement, pour m’adapter sans arrêts aux conditions de la course en restant au maximum dans la détente».

 

Elle qui était partie sur le HMDS Fuerteventura pour les aspects aventure et découverte, réalise une performance incroyable et arrive en tête du classement féminin.

 

«En m’inscrivant, je ne pensais absolument pas être sur le podium ou gagner le HMDS ! J’étais là pour la découverte, pour l’aventure. C’est au cours de la deuxième étape, en voyant que j’avançais bien dans la course, que le podium est devenu pour moi une possibilité, et ensuite, un objectif».

 

Un moment unique pour Mathilde, qui garde un excellent souvenir de son aventure. «C’était magique ! L’expérience globale même davantage que la victoire sportive».

 

Car participer au HMDS ce n’est pas seulement gagner une coupe ou une médaille de finisher, c’est avant tout une aventure humaine : des rencontres, du partage, la vie sur le bivouac et de l’entraide.

 

 

Après sa victoire sur le HMDS Fuerteventura, Mathilde n’aurait pas hésité à participer au HMDS Peru mais aujourd’hui, suite à plusieurs blessures, elle souhaite avant tout se remettre en forme et travailler davantage sur sa vitesse. «Dans un second temps, on verra ! Le désir d’aventure sommeille toujours en moi, mais chaque chose en son temps».

 

Actuellement occupée à terminer une thèse de recherche portant sur les nouvelles thérapies ciblées pour traiter les cancers du sein, Mathilde espère sportivement connaître une belle reprise de la course à  pied une fois ses blessures derrière elle ainsi que de trouver un travail.

Nous lui souhaitons bonne chance et espérons la revoir très vite sur le HMDS 

 

 

  

 

Découvrez le concept de la course